LE CHEMIN NAVARRAIS

Étapes 2 à 5 du Chemin de Compostelle français : actuellement, l’accès le plus connu du Chemin Français est celui qui pénètre en Navarre à travers les Pyrénées, en passant par Orreaga/ Roncevaux. Il vous conduira des paysages pyrénéens du nord aux plaines de la zone moyenne, au milieu de hêtraies, de champs de céréales et de vignobles.

Un itinéraire qui traverse de nombreuses villes-rues, avec leurs ponts médiévaux, leurs beaux monuments, des paysages qui changent de couleur à chaque saison, des caves et une gastronomie de haute qualité.

Roncevaux – Zubiri
Le matin : Étape 2 du Chemin (26,2 Km)

Arrivée à Roncevaux à pied, au départ de Saint-Jean-Pied-de-Port. À l’arrivée à Roncevaux, transfert à Pampelune et halte à l’Hôtel Maisonnave.

Vous pouvez aussi visiter

Collégiale de Roncevaux : ensemble monumental énigmatique de style gothique français, entouré d’un paysage d’une grande beauté, dans lequel résonne encore l’écho de la légendaire bataille de Roncevaux, que raconte le poème médiéval La Chanson de Roland.

Hébergement à l’Hôtel Maisonnave

Notre hôtel vous offre l’emplacement idéal pour vous promener et découvrir la vie et l’ambiance authentique de Pampelune. Vous pourrez, en effet, accéder facilement à pied aux sites les plus emblématiques et magiques de la ville. Notre établissement, en plein centre, est le meilleur choix pour vivre la ville.

Voir fiche de l’Hôtel

Zubiri – Pampelune
Le matin : Étape 3 du Chemin (20 Km)

De bon matin, transfert à Zubiri pour réaliser à pied l’étape du Chemin de Compostelle jusqu’à Pampelune.

L’après-midi : Visite guidée de la Pampelune Médiévale.

Tout au long de son histoire, l’emplacement de Pamplona/Iruña a été considéré comme lieu de passage stratégique à travers les Pyrénées Occidentales, entre la France, l’Aragon et La Rioja. De sorte que, sauf à des moments bien précis de l’histoire, elle a toujours été fortifiée.

En outre, au XIe siècle, avec la consolidation du Chemin de Compostelle, Pampelune acquiert un rôle majeur en tant que ville d’accueil ou abri pour pèlerins, attirant ainsi un grand nombre de marchands et d’artisans, qui finiront par s’installer à l’extérieur des murs de la ville et donneront lieu a la création des Bourgs de San Cernin et de San Nicolas. La ville est ainsi formée de 3 villes différenciées, chacune entourée de ses propres remparts.
Les différences existantes entre la ville de Navarrería, le Bourg de San Cernin et la population de San Nicolás sont résolues en 1423 avec la promulgation du Privilège de l’Union, qui en fait une seule ville avec une seule enceinte fortifiée, dont les travaux s’achèvent au milieu du XVIe siècle. Pampelune devient ainsi une place forte.

Vous pouvez aussi visiter

Pampelune : élégante et grandiose, avec les trois bourgs de son ancienne cité médiévale entourée de remparts, aux ruelles et places surplombées par des tours et des clochers, comme ceux des églises de Saint- Cernin, de Saint-Nicolas et de la Cathédrale. Outre pour ses nombreux monuments, elle se distingue pour ses espaces verts, tels que le parc romantique de La Taconera ou la forteresse imprenable de La Ciudadela (la Citadelle). N’oubliez pas de suivre le tracé du mythique « encierro » (lâcher des taureaux) et de goûter les tapas succulentes que vous trouverez dans les bars de la ville.

Hébergement à l’Hôtel Maisonnave

Cet hôtel vous offre l’emplacement idéal pour vous promener et découvrir la vie et l’ambiance authentique de Pampelune. Vous pourrez, en effet, accéder facilement à pied aux sites les plus emblématiques et magiques de la ville. Notre établissement, en plein centre, est le meilleur choix pour vivre la ville.

Voir fiche de l’Hôtel

 

Pampelune – Puente la Reina
Le matin : Étape 4 du Chemin (22,3 Km)

Départ à pied de l’Hôtel Maisonnave vers Puente La Reina. Arrivée à l’Hôtel Jakue et halte. L’après-midi, visite guidée de Puente La Reina et de l’Église de Sainte-Marie d’Eunate.

L’après-midi : Visite guidée de Puente La Reina et de Santa María de Eunate.

Puente la Reina, « croisée des chemins », ville médiévale dans laquelle se rejoignent les deux routes principales du Chemin de Compostelle et l’une des plus imprégnées de l’esprit de Compostelle en Navarre.
L’Église de Sainte-Marie d’Eunate se dresse au milieu d’un paysage plat et ouvert, avec son plan octogonal et le cloître qui l’entoure, qui la distinguent de tout autre temple roman. Le mystère non clarifié sur son origine et son intérieur inquiétant éveillent l’intérêt de ce temple, qui a été hôpital de pèlerins, dortoir de défunts, phare-balise pour marcheurs, lieu de culte chrétien et sanctuaire tellurique, pour quiconque souhaite se ressourcer.

Vous pouvez aussi visiter

Puente la Reina : pont roman du XIe siècle. L’un des plus beaux et majestueux exemples d’architecture romane du Chemin de Compostelle.

Hébergement à l’Hôtel Jakue

Établissement qui s’est vu décerner plusieurs prix, pour son esthétique, qui imite les palais de Puente la Reina, et comme meilleure idée du Chemin de Compostelle. Né en 1989, l’Hôtel Jakue (Saint-Jacques en euskara) possède également les labels Qualité Touristique et Route des Vins, ainsi que la certification Green Building de l’Union européenne, en tant que bâtiment entièrement écologique et non polluant.

Voir fiche de l’Hôtel

 

Puente la Reina – Estella
Le matin : Étape 5 du Chemin (21,7 Km)

Étape suivante à pied du Chemin de Compostelle, pour rejoindre Estella. Halte et hébergement à l’Hôtel Tximista.

L’après-midi : visite guidée d’Estella.

Au XVe siècle, elle était connue sous le nom d’ « Estella la belle » et, aujourd’hui encore, elle fait honneur à ce pseudonyme, en tant que ville romane qui abrite des palais, des manoirs, des églises, des couvents, des ponts et de beaux bâtiments, qui lui ont valu aussi le surnom de « la Tolède du nord ». Nous découvrirons ses anciennes rues, habitées autrefois par les Francs et les Juifs, et y confirmerons que la phrase prononcée par Aymeric Picaud au XIe siècle est toujours d’actualité : « Estella est une ville de bon pain, d’excellent vin, de viandes et poissons en abondance, et de toutes sortes de plaisirs ». L’influence du Chemin de Compostelle et du quartier juif – le troisième en importance après les aljamas de Tudela et de Pampelune – imprègne toute la ville. Fondée en 1090 par Sancho Ramírez, elle connaît sa splendeur maximale au XIIe et XIIIe siècle.

Vous pouvez aussi visiter

Estella : ville romane par excellence, qui abrite des palais comme celui des Rois, seul édifice civil d’architecture romane de Navarre ; des demeures seigneuriales ; des églises médiévales, telles que celle de Saint-Pierre de la Rue et de Saint-Michel, à plusieurs styles, ou celle du Saint-Sépulcre, dont le portail est l’un des plus beaux exemples de sculpture gothique du XIVe siècle. Des couvents, des ponts, des places et de beaux bâtiments, qui retracent l’histoire de la ville et invitent à la visiter sans se presser.
Monastère d’Iratxe, à Ayegui : ensemble de bâtiments médiévaux, Renaissance et baroques, situés au pied du Montejurra et entourés de vignobles. Et, à côté de la cave, une halte incontournable : la source à deux tuyaux d’où s’écoulent de l’eau et du vin.

Hébergement à l’Hôtel Tximista

Au XIXe siècle, le fleuve Ega faisait tourner les moulins d’Estella et irriguait les champs. Ces installations, autrefois indispensables, ont disparu aujourd’hui ou ont été rénovées ou réaménagées. L’ancien moulin à farine a ainsi été transformé en un hôtel quatre étoiles moderne et d’avant-garde, qui conserve encore les anciens silos où était stocké le grain, aménagés en chambres à forme octogonale.

Voir fiche de l’Hôtel